Numéro 100 de Négoce Avenir

Article publié dans le numéro 100 de Négoce Avenir.

1960 : Un jeune président, Roger BESSE, crée sur la base des syndicats régionaux existants l’Union des Syndicats de Négociants-voyageurs du Massif Central, c’est à cette même date que je vois le jour. Je m’appelle « Reflets d’Auvergne » et je suis l’organe d’information des adhérents de l’Union des Négociants-Voyageurs.

1990 : Sous l’appellation « Négoce Avenir », je fête aujourd’hui mon centième numéro. Que de chemin parcouru, que d’obstacles franchis durant ces 30 années écoulées au cours desquelles je me suis efforcé de vous informer des événements des étapes importantes concernant l’évolution de votre profession !

1961 : Création d’une carte d’identité professionnelle de Négociants-Voyageurs.

1969 :  Les adhérents de l’union ne sont plus rattachés aux « Marchands Ambulants » mais bénéficient de l’appellation de ‘Négociants-Voyageurs’.

1971 : Création au sein de la Fédération du groupement ‘Centreachat’.

1972 : Les Négociants-Voyageurs sont exclus du champ d’application sur le démarchage à domicile (loi Scrivner).

1980 : Intégration des syndicats : Syndicat Patronal de la Nouveauté Castraise, Union Syndicale des Courtiers en toute marchandises, et Syndicat des Négociants-Exportateurs en Vins Fins du Sud-Ouest.

1981 : L’Union des Négociants-Voyageurs prend l’appellation : Fédération Nationale des Syndicats de Négociants-Voyageurs.

1986 : Roger BESSE se retirant de la présidence de la Fédération, présente Pascal CHARBONNIER, qui fut élu à une large majorité.

Aujourd’hui plus que jamais, alors que les circonstances nous poussent à réfléchir sur les mutations à apporter à nos structures, je me dois en toute impartialité de continuer à assumer la tâche qui est la mienne : ‘Vous donner un maximum d’informations pour votre réflexion et transcrire dans mes propos, vos souhaits’.

Centième numéro : Un anniversaire qui doit être l’occasion pour votre fédération de prendre un nouvel envol.

Ce nouvel envol nécessaire plus que jamais pour la profession de ‘Négociant-Voyageur’ nécessitera une mobilisation générale de tous les adhérents autour du président.

Signé : ‘Négoce Avenir’.